Stéphane GANTELET

sculpteur

Contacts

sète 34

http://www.gantelet.com et http://s.gantelet.over-blog.com/

 

Stéphane Gantelet est né en 1966 à Seynod en Haute-Savoie (74).

Diplômé de l’école supérieure de commerce de Chambéry, il choisit pourtant la sculpture et part en Angleterre puis à Paris se former dans divers ateliers dont l’atelier Max Leverrier (Paris 14 éme). en 1992 il s’installe à Sète et coule de nombreuses œuvres en bronze qui ornent des lieux publics dans la cadre de l’atelier Crisol (« le poulpe » de Pierre Nocca place de la mairie ou encore « le pêcheur » de Gil Orengo sur le port de plaisance de Palavas ). Parallèlement, dès 2000, Stéphane fait une autoformation intensive sur l’imagerie de synthèse et la modélisation. Il crée son propre atelier à Sète en 2005.

Dans ses derniers travaux, les formes qu’il imagine sont de plus en plus souvent issues d’un travail de modélisation sur ordinateur avant d’être plié en papier. Le papier est altérable et le volume obtenu, par la variété de ses inflexions de surfaces, atteste du travail de manipulation à l’oeuvre dans l’obtention du volume. A la manière de la peau entre deux articulations, le papier est donc plus ou moins concave ou convexe, froissé ou tendu et révèle de la sorte les tensions qui sont à l’origine de sa forme. Ainsi, chaque sculpture parle d’abord d’elle-même, et déroule l’histoire de sa genèse. Elle raconte sa propre histoire. Démarrée en 2005 avec la résidence internet que le portail des arts Arts-up lui propose, Stéphane Gantelet développe une dimension virtuelle de son travail de sculpture au travers d’une suite de traitements informatiques qui aboutissent en 2010 à la création du film [brizlam] accompagnant l’exposition du même nom.

Faits marquants : Stéphane vient d’ériger le mémorial AFN inauguré mardi 27 octobre 2009 en présence de nombreuses personnalités régionales sur la promenade Maréchal Leclerc à Sète (acier Cor-Ten – 6 tonnes – 10 mètres de long). Il a également réalisé 5 trophées dans le cadre de la commémoration du bicentenaire de la naissance de Louis Braille. Il réalise aussi des sculptures pour des promoteurs immobiliers dont Néxity (agence Savoie-Léman - 74) et a récemment exposé à la Chalk Hill Gallery of Contemporary Art de Guilford en Angleterre ainsi qu’au salon « la sculpture en liberté » de Roquebrune sur Argens (83). Il a participé à l’exposition « premiers émois » à la chapelle à Sète avec Hervé Di Rosa entre autres et crée l’exposition [brizlam] autour du brise- lames de Sète sur 250 m2 au « foyer des campagnes » de la ville de Poussan (34). Stéphane est subventionné pour l’achat de matériel et l’acquisition de licences informatiques par la région Languedoc Roussillon et la DRAC.

DETOURNEMENT
D’ITINERAIRES
J’ai abordé le détournement par l’animation 3D et autour de la proposition de Juliette
Mézenc d’utiliser le formulaire i-94W comme base de texte et lieu d’un premier détournement
La simple lecture de ce formulaire, obligatoire pour se rendre aux Etats-Unis, nous projette dans une dimension surréaliste puisqu’il faut, entre autre, affirmer que l’on n’est pas impliqué dans des projets de sabotage ou de persécutions liées à l’Allemagne nazie.
Pour fabriquer les images de la vidéo, j’ai choisi une captation 3D par photos du réel.
Cette technologie encore jeune et approximative produit une déformation des formes captées tout en leur offrant une qualité d’image photoréaliste.
Un détournement de la réalité en somme.
Ainsi, en même temps que les images dialoguent avec les mots de Juliette, elles sont
détournées du réel du fait même de leur technologie de production.
Les images deviennent dès lors équivoques et …un second détournement pourrait bien avoir lieu au coeur du processus de fabrication…
Durée du film: 13.30 mn. Format HD
Stéphane Gantelet
Mars 2012


dans la chapelle d'Aubais

la cathedrale de papier intérieur

la cathédrale de papier à Aubais
la cathédrale de papier

film vidéo au château d'Aubais

le coeur noir à Aubais