Pascal Fancony

Contacts

Vit et travaille à Nîmes


Le sujet principal de mon travail a toujours été la couleur. Est –il le véritable sujet ? La lumière transcendantale de la couleur, peut être l’aura, et la matière ont été de constantes préoccupations

Et aujourd’hui qu’en est-il ?

L’œuvre picturale naît de la matière palpable, visible tout autant que la matière impalpable, invisible. Est-ce toujours l’enjeu esthétique du travail actuel ?

 

Je suis à un moment de mon travail où l’acte de voir questionnerait l’acte de donner les évidences visibles comme une opération de sujet sur le sujet ; une opération refendue, inquiétée, agitée, ouverte . En quelque sorte, un possible renversement où la surface lisse, brillante, qui se constitue en miroir met l’une contre l’autre les évidences de la « spécificité moderniste des peintres de l’abstraction analytique » et la « spécificité minimaliste des peintres du monochrome »

Donc, j’en suis à revoir ce qu’est la spécificité de la couleur quand celle-ci rencontre l’œil , le cerveau, l’esprit, l’âme, bref un œil avec sujet., pas tout à fait naïf et pas tout à fait sauvage.


Peinture + installation de fil lumière + sol luisant. 2006

Série des Gradations, peintures résines transparentes + colorants , format :150 x 150, 2005/2006

Présence du rouge…prototype à un environnement . papier translucide. Projet Eté 2007- L’idée maîtresse est de créer une masse transparente, faite de quelques couches, desquelles le rouge irradie et tend vers une présence, produisant une « aura » qui nous