Olivier MENÉNDEZ

peintre plasticien

Contacts

Vit et travaille à COURNONTERRAL dans l'HÉRAULT


formation :

2001

Diplôme National Supérieur d’Expressions Plastique
École Pilote Internationale d’Art et de Recherche (E.P.I.A.R), Nice

1999

Diplôme National d’Art Plastiques - Félicitations du jury

 

expositions :

2012 Leds on art, o25rjj Loupian

2010 « The nights », Affordable art fair, Paris
« 9 art 9 », Espelt, Villaguiga, Espagne

2009 Centre Civic, Vallvidrera, Barcelone
Centre Civic, Can Deu, Barcelone
Galeria Trama, Barcelone
« Caos Total » Figueres, Espagne
Galeria dolors ventos, Figueres, Espagne

 

catalogues :

Time Crisis, 2011

2009-2010 Centre Civic, Can Deu, Barcelone

 

Le spectateur, séduit par la familiarité de ces éléments graphiques mêlés aux taches, coulures et coups de pinceau introduits par l’artiste, accepte de se laisser bercer par la mise en scène de la fiction. Les grands formats participent à la création d’une atmosphère joyeusement impertinente, scandée de messages irréductibles qui interpellent et attisent la curiosité. En définitive, l’abstraction et la figuration trouvent dans cette œuvre un terrain de jeu harmonieux qui hisse chacun des styles dans une contemporanéité bien à propos.      Gaëlla LOISEAU

«  Olivier Menendez dépeint dans une provocation subtile qui lui sied, les rouages d'une société spectaculaire enrôlée dans une course à la compétition. Ses œuvres frappent par leur dosage vif et souvent explosif où les éléments de packaging et comics dialoguent avec des coups de peinture énergiques et parfois même brouillons voire hésitants. Car l'artiste est là et bien là. Il est cet œil "nervous and shy" qui se dérobe derrière son œuvre et scrute le spectateur avec une angoisse palpitante.
L'excitation est au cœur même de la production d'Olivier Menendez qui ne tortille pas devant l'obscène ou la violence. Mais l'humour et l'autodérision restent parfaitement maîtres à bord de cet univers qui n'a pas coupé le cordon de l'enfance : tantôt innocent et frais, tantôt insolent et cassant ; mais toujours haut en couleurs.
Affranchies de leur carcan mercantile, les étoiles, traînées, spirales, rayures, flèches et bulles mises en scènes par Olivier Menendez ne perdent rien de leur tropisme et retrouvent soudain la vivacité qui les avait propulsées sur le devant de la scène consumériste. ….. »
Gaëlla Loiseau