Mehdi MOUTASHAR

Contacts




Depuis le début des années soixante-dix, Moutashar mène une réflexion à la fois sensible et construite, formelle et conceptuelle, où se rejoignent les fondements de la tradition arabo-musulmane — et notamment l’arabesque — et les ressources du minimalisme géométrique. L’élaboration d’une grammaire articulée autour du concept du carré, présente dès le début dans son travail en deux dimensions, s’est poursuivie ces dernières années à travers des constructions qui témoignent d’une approche philosophique globale de l’espace.

C’est à cette logique qu’appartiennent sa référence constante à l’alphabet et à la calligraphie, ainsi que l’utilisation récurrente de la brique, module par excellence.

 

Cette pièce, adaptée à l’espace de l’exposition, est une version d’une installation réalisée pour la première fois en 1989, où l’idée du carré est réaffirmée à travers celle du module : une manière de prendre la mesure de l’espace, et de souligner son rapport à l’infini. Ce sol, où les carrés centraux figurent l’élément modulaire d’une trame, fonctionne un peu comme un tapis volant. Le bleu, qui opère sur les mêmes longueurs d’ondes que le noir, y est utilisé sous forme de pigment, dont l’état pulvérulent active le rayonnement. C’est vraiment lui qui donne son orientation à la pièce et sa mouvance.