Mélanie LESBAT

Contacts




Vit et travaille à Castet

 

Il s’agit d’un travail entre la peinture et la sculpture.

En effet, le liquide coloré n’est plus solidaire d’une toile mais, liquide dans une poche. L’effet pictural n’est pas figé mais reste libre et évolue jusqu’à une complète dissolution des couleurs au bout de 4 semaines. Les couleurs forment un mélange optique et produisent des contrastes de complémentaires pour que l’eau et l’huile colorées forment une 3ème couleur, ici un brun violacé.

 

Aussi, le liquide est ce qui prend la forme de son contenant. La poche prend la forme du contenu. On obtient donc un objet informe puisque la poche prend la forme du liquide et le liquide prend la forme de la poche. Le socle blanc traditionnel accueille une sculpture classique. L’utilisation de ce socle me permet de revendiquer cet objet ephémère, mou, liquide et en 3 dimensions comme une sculpture.

 

Je perturbe la pesanteur (qui est l’outil du sculpteur) à l’intérieur de la poche en variant le poids des liquides. Je dois également calculer pour poser la poche de manière à ce que le poids s’équilibre pour ne pas que la poche bascule à l’endroit de la cassure.