Jean-Pierre UMBDENSTOCK

Contacts




Vit et travaille en région Picardie

Né en 1950

Artiste verrier français

 

 

 

L'écriture compte doublement dans les créations d'Umbdenstock : D'abord par la dimension poétique et graphique qu'elle donne à l'oeuvre (selon le message et la calligraphie).

 

Ensuite par la symbolique qu'elle révéle : sur un verre préalablement voilé d'émail sombre, les signes s'inscrivent par retrait, dévoilant un verre redevenu absent qui nous questionne sur la réalité d'un art, perceptible quand invisible.

 

 

Collections publiques :

 

France

 

Musée des Arts Décoratifs Louvre, Paris

Musée BSN Veauche

Musée des Beaux Arts, Bordeaux

Musée du Verre, Sars Poteries

Musée Unterlinden Colmar

Musée du Vverre Meisenthal

FNAC, Paris

Musée d'Annecy

Région Normandie, Rouen

 

Tchécoslovaquie

 

Novy-Bor

 

Belgique

 

Musée du verre Charleroi

 

Allemagne

 

Reinbach Glasmuseum

National Glasmuseum

 

Pays Bas

 

Leerdam

 

 

Edition d'un catalogue d'exposition

(HD Nick éditions)

 

 

Edition d'une monographie dans la collection Trajectoires

(HD Nick éditions)

 

 

Ce que j’appelle hyalogramme* est le produit d’un jeu didactique destiné, à l’origine, à montrer aux enfants des écoles comment se comporte le verre en fusion sous l’action de la pesanteur. " Ca fait de drôles de dessins quand on le laisse couler par terre ; on dirait des écritures, mais on ne peut pas les garder parce qu’elles sont trop fragiles et elles cassent, alors on les jette, dommage ! " disent-ils. Il m’importait de garder une trace de ces écritures fragiles et éphémères. Pyromane plus ou moins avoué, comme tout le monde, j’aime jouer avec le feu. De là sont nés les premiers hyalogrammes : sur un papier saturé d’eau, on laisse couler un filet de verre qui y laissera son empreinte en le brûlant superficiellement, produisant un dessin dont le caractère calligraphique s’impose au regardeur. Ce procédé est devenue progressivement outil pédagogique pour permettre à l’étudiant de sentir par lui-même la viscosité, dont la maîtrise est l’essence même du travail verrier, et de l’utiliser pour produire un objet visuel élémentaire. Il s’est petit à petit imposé comme élément à part entière de ma propre pratique artistique. Médium devenu outil, le verre impressionne le papier comme la lumière une pellicule. Il y laisse une empreinte qui est aussi blessure, scarification, mutilation, tatouage, tiens oui tatouage ! Papier, épiderme offert aux caresses comme aux brûlures. Ici, l’œuvre garde la cicatrice, le double souvenir de la performance - du jeu de corps qui préside à sa réalisation - et celui de l’outil, déchet en devenir, condamné à disparaître aussitôt qu’utilisé.

Il y a dans cette pratique un plaisir véritable.

 

* Hyalogramme : " écriture en verre ou avec du verre " Combinaison de deux mots grecs : hualos " verre " et gramma " lettre, écriture "

Jean-Pierre UMBDENSTOCK

Vit et travaille en région Picardie
Né en 1950
Artiste verrier français



L'écriture compte doublement dans les créations d'Umbdenstock : D'abord par la dimension poétique et graphique qu'elle donne à l'oeuvre (selon le message et la calligraphie).

Ensuite par la symbolique qu'elle révéle : sur un verre préalablement voilé d'émail sombre, les signes s'inscrivent par retrait, dévoilant un verre redevenu absent qui nous questionne sur la réalité d'un art, perceptible quand invisible.


Collections publiques :

  • France

  • Musée des Arts Décoratifs Louvre, Paris
    Musée BSN Veauche
    Musée des Beaux Arts, Bordeaux
    Musée du Verre, Sars Poteries
    Musée Unterlinden Colmar
    Musée du Vverre Meisenthal
    FNAC, Paris
    Musée d'Annecy
    Région Normandie, Rouen

  • Tchécoslovaquie

  • Novy-Bor

  • Belgique

  • Musée du verre Charleroi

  • Allemagne

  • Reinbach Glasmuseum
    National Glasmuseum

  • Pays Bas

  • Leerdam


    Edition d'un catalogue d'exposition
    (HD Nick éditions)


    Edition d'une monographie dans la collection Trajectoires
    (HD Nick éditions)

    Jean-Pierre UMBDENSTOCK

     

    Vit et travaille en région Picardie

    Né en 1950

    Artiste verrier français

     

     

     

    L'écriture compte doublement dans les créations d'Umbdenstock : D'abord par la dimension poétique et graphique qu'elle donne à l'oeuvre (selon le message et la calligraphie).

     

    Ensuite par la symbolique qu'elle révéle : sur un verre préalablement voilé d'émail sombre, les signes s'inscrivent par retrait, dévoilant un verre redevenu absent qui nous questionne sur la réalité d'un art, perceptible quand invisible.

     

     

    Collections publiques :

     

    France

     

    Musée des Arts Décoratifs Louvre, Paris

    Musée BSN Veauche

    Musée des Beaux Arts, Bordeaux

    Musée du Verre, Sars Poteries

    Musée Unterlinden Colmar

    Musée du Vverre Meisenthal

    FNAC, Paris

    Musée d'Annecy

    Région Normandie, Rouen

     

    Tchécoslovaquie

     

    Novy-Bor

     

    Belgique

     

    Musée du verre Charleroi

     

    Allemagne

     

    Reinbach Glasmuseum

    National Glasmuseum

     

    Pays Bas

     

    Leerdam

     

     

    Edition d'un catalogue d'exposition

    (HD Nick éditions)

     

     

    Edition d'une monographie dans la collection Trajectoires

    (HD Nick éditions)

     

    Ce que j’appelle hyalogramme* est le produit d’un jeu didactique destiné, à l’origine, à montrer aux enfants des écoles comment se comporte le verre en fusion sous l’action de la pesanteur. " Ca fait de drôles de dessins quand on le laisse couler par terre ; on dirait des écritures, mais on ne peut pas les garder parce qu’elles sont trop fragiles et elles cassent, alors on les jette, dommage ! " disent-ils. Il m’importait de garder une trace de ces écritures fragiles et éphémères. Pyromane plus ou moins avoué, comme tout le monde, j’aime jouer avec le feu. De là sont nés les premiers hyalogrammes : sur un papier saturé d’eau, on laisse couler un filet de verre qui y laissera son empreinte en le brûlant superficiellement, produisant un dessin dont le caractère calligraphique s’impose au regardeur. Ce procédé est devenue progressivement outil pédagogique pour permettre à l’étudiant de sentir par lui-même la viscosité, dont la maîtrise est l’essence même du travail verrier, et de l’utiliser pour produire un objet visuel élémentaire. Il s’est petit à petit imposé comme élément à part entière de ma propre pratique artistique. Médium devenu outil, le verre impressionne le papier comme la lumière une pellicule. Il y laisse une empreinte qui est aussi blessure, scarification, mutilation, tatouage, tiens oui tatouage ! Papier, épiderme offert aux caresses comme aux brûlures. Ici, l’œuvre garde la cicatrice, le double souvenir de la performance - du jeu de corps qui préside à sa réalisation - et celui de l’outil, déchet en devenir, condamné à disparaître aussitôt qu’utilisé.

    Il y a dans cette pratique un plaisir véritable.

     

    * Hyalogramme : " écriture en verre ou avec du verre " Combinaison de deux mots grecs : hualos " verre " et gramma " lettre, écriture "