Francine Messier

Contacts




 

 

Mon travail fait référence à un univers organique. Des associations peuvent facilement être faites à l’individu, au paysage et aux animaux.Je choisis un monde vivant, une énergie en présence et en développement. Cette démarche est soutenue par le, laisser apparaître et la suggestion. Loin d’un travail descriptif, elle est plutôt une fusion émotive à la perception du réel. Cette approche trace des liens entre

l’apparition des multiples manifestations du perceptible.

 

Aucune idée de départ n’est prévue, si ce n’est parfois, une impression

colorée à atteindre. Les évènements se mettent en place au fur et à

mesure que la couleur, la ligne, la forme, le geste, l’espace, dialoguent

entre eux. Des sections apparaissent et se précisent, d’autres apparaissent et s’éliminent. Ce n’est souvent qu’au milieu du travail, que le contenu en devient clair, et que la détermination de direction se précise plus nettement.

 

L’oeuvre découpée structure l’espace sous forme d’un parcours. On voyage dans celle-ci à l’aide de bandes, d’effilements ou de masses. Disposées en équilibre et en interrelations, ces interventions se

déploient.

 

Le traitement des différentes parties de l’oeuvre, le geste, la texture, la nuance, soutient et enrichit l’identification des sections, puis lie les parties entre elles, appelant le dialogue et la résonance.

 

La couleur spécifie ces interventions. Elle adoucit, assouplit, amplifie, murmure et même agresse les mises en présences, les mises en place des différentes manifestations et suggestions. La couleur dominante,

principalement vive et dynamique, contient aussi ses parts d’ombres et

de retenues.

 

Cette peinture fait appel au maintenant, à la perception du moment présent, à l’activité immédiate. Aucune fuite possible au dehors de cette activité qui se déploie devant soi. Plus de fond, plus de cadre, plus de recul dans le temps et l’espace. L’ici, le maintenant, le présent est requis pour cette activité qui se manifeste.