Elisabeth Krotoff

peintre

Contacts

Elisabeth KROTOFF vit et travaille à CLARET dans l'HERAULT

http://elisabeth.krotoff.com/

Collections publiques

Collection du Musée National de Kaunas, Lituanie

Fonds Artistique du Conseil Général de l´Hérault

Bourse de l´Office de la Culture Montpellier (1982)

Aide à l´Incitation à la Création (DAP) (1982)

Collection du Fond National d´Art Contemporain (1980 - 1982)

Collection du Musée d´Angers

 Collections du Musée des Arts Décoratifs de Paris

 

Résidences et invitations à l’étranger

2005 : Résidence Cill Rialaig, Ballinskelligs, Irlande

           Travail sur l´image d´une ville,  Braunschweig, Allemagne

           Résidence Fondation Valparaiso, Mojacar, Espagne

2004 : Triennale de Peinture , Vilnius, Lituanie

2002 : International Artist´s Symposium, Milton Keynes, Angleterre

1998 : Résidence d´Artiste, Rostock, Allemagne

1996 : Symposium Int. de Peinture, Kaunas, Lituanie

           Résidence d´Artiste, Kiel, Allemagne 

1995 : Séjour à la Künstlerhaus, Selk, Allemagne

 

Expositions extraits :

2012  Nîmes Galerie 4, Barbier Exposition internationale de format 15*15 cm 2012

Castelnau L`ARPAC Fondation du Pioch Pelat

2011  Castelnau L`ARPAC Fondation du Pioch Pelat

Nîmes Galerie 4, Barbier

Barcelone TPK

Nîmes TPK / Galerie 4, Barbier

 

"La mémoire obligée"

... Le plus souvent notre artiste choisit de grands formats carrés ou figures. Elle y évolue aussi librement qu’on puisse aller dans l’imaginaire… D’une mémoire, qui de toute façon s’imposerait inconsciemment à quiconque en refuserait la prison, d’une mémoire constitutive de l’être, indélébile comme le pictogramme d’un tatouage...Ainsi sa peinture, au fil des jours, essaye d’inscrire dans le réel les traces de ce qu’elle perçoit au passage, dont l'Amour, bien sur...

H-M.M.

 

 

 

Lorsque l'on parle d' "arts visuels", on pense "aussi" à la peinture... Mais, bien trop souvent, perdue au milieu d'installations de toutes sortes, qui n'ont que peu de relations avec elle. La cohabitation est souvent bruyante et aveuglante alors qu'il faut, pour regarder une peinture, du temps, du silence, et une belle lumière. Imaginons la Bibliothèque Nationale avec des spots de couleurs clignotants, pas de chaises et en arrière fond sonore, France Culture?

J'aime énormément la peinture de tous les temps: Une simple surface: mur, planche de bois ou toile de lin, quelques couleurs, et voici que chanter l'univers entier devient possible. L'attitude du peintre d'aujourd'hui est identique à celle des artistes de l'Antiquité, du Quatrocento, ..., et de tous les siècles qui suivront... Les thèmes sont les mêmes: on parle de l'origine du monde, de la vie, de la mort, on tente de représenter la nature, on commente les guerres, on courtise les seigneurs... , en employant le réalisme, la satire, la provocation, le minimalisme, l'humour, l'amour...Tout ceci n'est pas nouveau et l'apparition de la photographie, de l'électricité, de l'aviation ou du téléphone portable n'y ont absolument rien changé.

Progressivement, une partie de mon travail s'étant porté sur les objets qui nous entourent, j'ai arpenté les musées avec un objectif nouveau: Observer les objets du quotidien dans les tableaux. J'ai vite constaté que le sens qu'ils apportent au sujet est primordial et irremplaçable. Depuis, je dessine des inventaires, je compare leurs structures, je les nomme à voix haute, je les combine pour provoquer de nouveaux sens... Je joue autant avec les mots qu'avec les images ....

 

Mai 2010

Elisabeth Krotoff


Conversation avec le St Jerôme de Patinir

Titre de l'oeuvre: LA NINFA dimensions: 2M X 2M Technique: Peinture et pastel sur papier