Brigitte Conesa

Contacts

vit et travaille à Nîmes


Le hasard

L’utiliser avec ses maladresses acceptées, attendues.

Prendre ce qui se défait, les bords de…. Les à côtés de… Les restes de…

 

Tout sert et tout ressert

Réutiliser sans nécessité, pour faire réapparaître différemment, transformer, jouer.

 

Le jeu

De mots, de cache-cache, du marabout (marabout bout de ficelle selle de cheval…Qui commence par :  y’en a marre! ).

Du plié déplier replier.

 

L’architecture

En plan, en élévation, en volume, en peau, en devenir.

Cour/jardin/maison/marelle.

 

Le temps

La mémoire trouée comme un tissus. Répéter pour réparer.

Le temps devient espace par les dessins, les restes de dessins, les traces des restes, les ombres des traces.

 

 

Expositions

galerie 4 Barbier "Carrément" décembre 2011

Fraîcheur Aubais les Artistes Nomades 2011

Caprice des Dieux Hambourg galerie Weswerk 2010

Nulle part Pont-Aven 2006

Atelier portes ouvertes Nîmes 2005 

     Sur un plateau  La Pommerie en Limousin 2004

     Sur la passerelle, les invités lointains Nîmes 2004

     Passage IUFM d’Avignon 2004

Carnets de séjours  Eckernförde Allemagne 2000

Galerie Grands Bains de Douches de la Plaine Marseille 1999

Galerie des arènes  Nîmes 1999

Ils usinent au plan Vacher  Nîmes 1995

 

Edition

     Les jours, les nuits édition Cousu Main Carpentras 2005

Roblocado N°61 2002

     Hydravion association Coincidence 1999

 

 

Bourse

     Résidence Pont-Aven juillet aôut 2006

     Résidence La Pommerie-Limousin sept. 2004

Résidence Eckernförde- Allemagne juillet-septembre 2000

 

 

Création de costumes

Les trois souffles  Danse I.  Jacquemond - C Marciano 1999

Théatre scolaire Collège Capouchiné Ibériades 1993  Zéropolis 1992

E Pericoloso sporgersi  Danse Compagnie C Marciano 1992

Copyright  Danse Compagnie C Marciano 1990

Théatre scolaire - G E S - Coup de colère - Coup de coeur 1989

Spectacle de rue  -Humanoides Associés -J F Homo 1989

L’étoffe des Songes  Danse Compagnie R Djaim 1988

Théatre scolaire G E S  Insolite 88  1988

Ravin bleu  Festival de Montpellier-Danse - Compagnie C Marciano1986

 

Formation

Licence d’Arts Plastiques Aix-Marseille 1974

BAC A5 1971

1996 Préparation au CAPES d’arts plastiques, Aix en Provence

1992/1999 Formation recherche, Costume de théâtre avec G. Sevin-Dœring

1993 Formation accessoires, décors de théâtre, Fontblanche Nîmes

 

DETOURNEMENT

D’ITINERAIRES

 

 

 

 

 

Des itinéraires vers des lieux de résidence

furent tracés :

vers la mer Baltique (2000)

le Plateau des Millevaches (2004)

la Bretagne (2006)

 

Les objets emportés pour séjourner dans ces lieux furent dessinés l’un après l’autre, en défaisant mes bagages.

 

Il y eut un jeu pour dessiner :

« Très vite » en 2000

« Précisément et simplement » en 2004

« De la main gauche et de la main droite » 

   2006.

 

A chaque objet son dessein.

 

Pour l’exposition à Aubais, comme un nouveau voyage, j’ai ressorti les dessins des choses de leurs trois petites valises respectives.

 

A chacune son destin

 

Brigitte Conesa

Mars 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le hasard

L’utiliser avec ses maladresses acceptées, attendues.

Prendre ce qui se défait, les bords de…. Les à côtés de… Les restes de…

 

Tout sert et tout ressert

Réutiliser sans nécessité, pour faire réapparaître différemment, transformer, jouer.

 

Le jeu

De mots, de cache-cache, du marabout (marabout bout de ficelle selle de cheval…Qui commence par :  y’en a marre! ).

Du plié déplier replier.

 

L’architecture

En plan, en élévation, en volume, en peau, en devenir.

Cour/jardin/maison/marelle.

 

Le temps

La mémoire trouée comme un tissus. Répéter pour réparer.

Le temps devient espace par les dessins, les restes de dessins, les traces des restes, les ombres des traces.

 

 

En plan, en élévation, en volume, en peau, en devenir.

Cour/jardin/maison/marelle.

 

Le temps

La mémoire trouée comme un tissus. Répéter pour réparer.

Le temps devient espace par les dessins, les restes de dessins, les traces des restes, les ombres des traces.

Le hasard

 

L’utiliser avec ses maladresses acceptées, attendues.

Prendre ce qui se défait, les bords de…. Les à côtés de… Les restes de…

 

Tout sert et tout ressert

Réutiliser sans nécessité, pour faire réapparaître différemment, transformer, jouer.

 

Le jeu

De mots, de cache-cache, du marabout (marabout bout de ficelle selle de cheval…Qui commence par :  y’en a marre! ).

Du plié déplier replier.

 

L’architecture

En plan, en élévation, en volume, en peau, en devenir.

Cour/jardin/maison/marelle.

 

Le temps

La mémoire trouée comme un tissus. Répéter pour réparer.

Le temps devient espace par les dessins, les restes de dessins, les traces des restes, les ombres des traces.

Le hasard

 

L’utiliser avec ses maladresses acceptées, attendues.

Prendre ce qui se défait, les bords de…. Les à côtés de… Les restes de…

 

Tout sert et tout ressert

Réutiliser sans nécessité, pour faire réapparaître différemment, transformer, jouer.

 

Le jeu

De mots, de cache-cache, du marabout (marabout bout de ficelle selle de cheval…Qui commence par :  y’en a marre! ).

Du plié déplier replier.

 

L’architecture

En plan, en élévation, en volume, en peau, en devenir.

Cour/jardin/maison/marelle.

 

Le temps

La mémoire trouée comme un tissus. Répéter pour réparer.

Le temps devient espace par les dessins, les restes de dessins, les traces des restes, les ombres des traces.





installation château d'Aubais

installation Aubais détails