Augustin PINEAU

Contacts

vit et travaille dans le Gard

http://augustin.pineau.free.fr/ http://www.venusdailleurs.fr

 

ATTRACTION PASSIONNEE METHODE FORESTIERE

Extraits d’un entretien avec Pierre Manuel

 

A.P. : « ...Ce qui compte c’est de solliciter l’imagination par des associations d’idées, des jeux d’esprit, des glissements de sens suggérés par des ressemblances phonétiques ou visuelles. L’image est portée par une sorte de « grammaire » où j’entends aussi le mot de grimoire ; donc grimer, masquer, maquiller. Une réalité se dissimule sous une autre, est remplacée par une autre et l’imaginaire est sollicité pour recoller les morceaux…

 

…L’or du temps est une capacité à être dans l’instant présent et à vivre cet instant dans un état particulier, gratuit c’est-à-dire littéralement touché par la grâce. C’est donc l’expérience d’un certain état, comme manière d’être au monde, ici et maintenant, par lequel se produit comme une mutation de ce qui est perçu. Ce mot or se retrouve dans de nombreux termes qui désignent notre relation au temps : alors, dès lors, désormais, d’ores et déjà, encore… Le merveilleux c’est donc cet état, cet « être-temps » qui me permet d’être « main-tenant » et donc de saisir - une autre forme d’entendre, de comprendre, un état de suspension et d’aimantation du corps et de l’esprit devant l’émotion que suscite la contemplation de la beauté de l’instant présent. On ne vit pas durablement cet état ; mais je souhaite trouver et retrouver cette étincelle que je ressens parfois dans ma pratique par les associations d’images et les émotions intellectuelles qu’elles suscitent. Cela produit une stimulation cérébrale qui entraîne un état émotionnel qui génère lui-même ses propres émotions : comme un redoublement des émotions ; c’est peut-être ça l’émotion esthétique : une émotion de tous les sens…

 

...En catalan, langue de la région dont nous parlions tout à l’heure au sujet de l’invention des papiers collés, le mot « rebut » signifie reçu. En français, rebut signifie ce qui est rejeté, sans valeur ; ainsi ce qui est jeté, déchu, voué à être un déchet est aussi ce qui nous est donné et que l’on reçoit : comme si ces objets de rebut étaient aussi des objets répondant à un sentiment d’élection, selon le principe du « hasard objectif », ou selon ce que Fourier nommait l’« attraction passionnée ».

Je fais une lecture de la réalité par d’autres moyens que ceux de la connaissance rationnelle ; mais il ne s’agit pas de m’enfermer dans des jeux de langage et d’images pour eux-mêmes. Je perçois cette « attraction passionnée » comme une aimantation, entre les différentes choses que me présente la réalité…

 

… L’important n’est pas pour moi comment dire ou comment taire, mais comment jouer - et jouer est le même mot que jouir, comment j’ouis, comment j’entends, je comprends, je saisis le réel. J’ajouterai que dans ce jeu et donc dans mes choix d’images, deux mondes s’affrontent : celui des « mythes » - monde des lois, des légendes et de la mystification... L’autre monde est celui de la nature sauvage : tigres, lions, zèbres, perroquets, carpes, chouettes etc. Un monde relatif à la forêt, sylva, étranger aux lois, au langage et aux mythes de l’autre monde. Au monde de la dialectique maître et domestique s’oppose ce monde sauvage ; et depuis 15 ans (mais je ne m’en suis aperçu que récemment), j’ai rassemblé mes images autour de ces deux thèmes. Le monde du mythe inclut celui de la domestication, de l’élevage ; celui de la forêt est complexe, diversifié, underground, Underwood ; il est le monde de l’anarchia, le doux règne de l’amour, l’embarquement pour Cythère (que l’on peut entendre pour s’y taire). Le tout est de savoir de quel bois on se chauffe… »

 

 Augustin Pineau est professeur à l'Ecole Supérieure des Beaux-arts de Nîmes


EXPOSITIONS PERSONNELLES récentes

2013            Où - lieu pour l’art actuel, Marseille

2010            Divina sibi canit et orbi, Art-image, Chapelle du Carmel, Chalon-sur-Saône

2008           Dans le théâtre de l’amnésie, on fête une quinte de tout, Librairie-Galerie

                     Jean-Yves Lacroix, Nîmes

                     Avoir la toupie dans l’oursin, Editions Méridianes, Montpellier

2006           Théâtres de la mémoire et constellations d’instants, Galerie Pierre

                     Lesbordes, Bordeaux

                     Jocus solis, Galerie du Thénydor, Collioure

2005            L’œil droit dans le télescope et l’œil gauche dans le microscope, Galerie du

                     Tableau, Marseille

 

 

EXPOSITIONS COLLECTIVES récentes

2014            Galerie Deleuze-Rochetin, Arpaillargues, avec Yoan Gil et Cédric de Batz (en

                     projet)

                     Galerie 4 barbiers, Nîmes

2013            Un peu plus ou un peu moins, hommage à Ludvig Mies Van der Rohe, avec

                     Aurélie Aura et Yoan Gil, Atelier de Frank Garam, Marseille

                     Les artistes nomades-Galerie H.D. Nick, Aubais

                     Galerie du Philosophe, Carla Bayle

                     Clos de la fontaine, Saint-Laurent-la-Vernède

                     STYX UBU, Galerie 17, Paris

2012            Hommage à Pierre-André Benoit, carte blanche aux amis du Musée PAB,                          Editions Venus d’ailleurs, Musée Pierre-André Benoit, Alès

                     Les mots scions, avec Charles Dreyfus, Galerie 17, Paris                 

                     PAN-total, Festival d’art-pansémiotique, Paris

 

BIBLIOGRAPHIE  récemment

2012           Les mots scions, Charles Dreyfus et Augustin Pineau, Editions Venus 

                    d’ailleurs

2010           Attraction passionnée, méthode forestière, texte de Remy Leboissetier,

                    co-édition

                    Art-image/Venus d’ailleurs

                    Once upon a box, Editions Venus d’ailleurs

                    Ecarts, Editions Venus d’ailleurs et Galerie Angle Art Contemporain 

2009           Fake, avec Yoan Gil, Editions Venus d’ailleurs

                     Rosebud, Red lion, collection Book-box, Editions Voix-Richard Meïer

                     Question d’éroticopropriété, Editions Venus d’ailleurs 

2008           Avoir la toupie dans l’oursin, entretien avec Pierre Manuel, texte de 

                    Richard Khaitzine, Editions Méridianes

                    M.S. Penrod, n° 10, avec Jean-Marc Scanreigh, texte de Pierre Courtaud

 

PUBLICATIONS récentes

2012            PAB, N°19, Les amis du musée bibliothèque Pierre-André Benoit

                     Venus d’ailleurs n°14 

2011            Venus d’ailleurs n°12, 13

                    La rencontre n°96, texte de Nicole Keranguéven, Revue des Amis du Musée

                     Fabre,  Montpellier 

2010           Venus d’ailleurs n°10, 11

                     Attraction passionnée et méthode forestière, Le Journal de Saône-et-Loire,

                     mercredi 31 mars

2009           Venus d’ailleurs n°7, 8, 9

2008           Venus d’ailleurs n°4, 5, 6,

                     Jocus Solis, E.T. Aréa, n°17, l’Art et le Jeu

2007           Théâtres de la mémoire, Editions Venus d’ailleurs, catalogue


Aubais 2013 ETE 1 in situ





AUBAIS 2013 in situ ETE 1